| Publié le 18 août 2018

Interview Sébastien Martinez : « la mémoire est un art »

Interview Sébastien Martinez : « la mémoire est un art »

4 min de lecture Et si on vous disait qu’apprendre par cœur peut, contre toute attente, devenir un jeu agréable ? Que votre mémoire n’est pas mauvaise mais simplement mal sollicitée ? Selon Sébastien Martinez, athlète de la mémoire, nous avons tous d’immenses capacités qui ne demandent qu’à être développées.

Quand et comment avez-vous commencé à vous intéresser à la mémoire ?

En 2009, lorsque j’étais en école d’ingénieur. Je n’ai jamais aimé apprendre par cœur. Cela m’ennuyait profondément. J’étais à la recherche de méthodes pour rendre cette démarche moins pénible. J’ai découvert qu’il existait des championnats du monde de mémoire avec des stratégies de mémorisation. Je suis tombé sur un exercice qui consistait à retenir 20 mots. Naturellement j’en faisais 5 sur 20, et avec une des techniques proposées 20 sur 20… J’ai eu un véritable déclic et ai réalisé que personne en France n’enseignait ces méthodes que nous devrions tous apprendre dès la maternelle… Je me suis alors donné pour mission de les transmettre. En commençant à faire du soutien scolaire, j’ai vu des jeunes se transformer et reprendre confiance en eux et en leurs capacités. En parallèle, j’ai décidé de faire de la compétition car il me semble que c’est important de pratiquer la discipline au quotidien pour pouvoir mieux la transmettre.

Selon vous il n’y a pas de bonne ou de mauvaise mémoire. Cela signifie que nos gênes n’ont rien à voir là-dedans ?

Il y a sûrement une partie génétique, mais elle est dérisoire par rapport à ce que l’on pense. Notre mémoire est un disque dur qui possède une capacité infinie. Ce que l’on peut faire progresser, c’est la facilité à écrire dans ce disque. Là où nous ne sommes pas égaux, c’est dans la motivation à passer du temps à s’entraîner. Si la mémorisation devient un jeu et non plus une contrainte, nous aurons davantage envie de la faire progresser. La plupart des personnes à qui j’enseigne ces outils réveillent leur potentiel et se rendent compte qu’elles sont capables de plein de choses. Apprendre par le jeu permet également de cultiver son attention, qui est l’une des facultés élémentaires pour une bonne mémorisation. Aujourd’hui, il y a encore ce mythe que la mémoire est innée, et c’est aussi la raison pour laquelle les enseignants ne s’attardent pas dessus : ils pensent que cela ne peut pas se travailler. Il faut faire tomber ces verrous.

Dans votre livre, vous écrivez que mémoriser c’est « rendre familière une information qui nous est étrangère ». Pouvez-vous nous donner un exemple ?

Par exemple, si je veux retenir que Harare est la capitale du Zimbabwe, il y a deux options : soit je trouve un lien logique (j’ai un ami qui vient de là-bas ou une anecdote personnelle qui peut m’aider à retenir l’information), soit je n’ai rien et là il faut faire marcher mon imagination pour donner du sens. Quand je dis “Zimbabwe” je pense à un babouin, “Harare” j’imagine quelque chose de rare, comme un diamant… Je n’ai plus qu’à créer une histoire entre les deux, par exemple un babouin qui a volé un diamant. Une fois que l’on s’imagine cette scène dans sa tête, à chaque fois qu’on dit “Zimbabwe”, l’image nous vient et on se souvient de la capitale. Plus l’image est personnelle, plus cela fonctionne. Si on l’entraîne tous les jours, à l’instar d’un sportif, notre mémoire peut nous étonner… mais il faut que cela soit ludique et agréable car sans plaisir, il n’y a pas de performance. //

Sébastien Martinez
Ingénieur de formation, il a été champion de France de la mémoire en 2015. Il se consacre aujourd’hui à la transmission des techniques de mémorisation. Il vient également de publier La Mémoire est un jeu aux Éditions Premier Parallèle.

Texte : Iris Cazaubon

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Newsletter

Restez au courant des nouvelles parutions de
Psychologie Positive