| Publié le 1 juillet 2019

La colère selon Isabelle Carré

La colère selon Isabelle Carré

1 min de lecture Je suis en colère quand je vois le nombre de produits que l’on fait utiliser aux mamans pour les bébés et qui contiennent des cochonneries.

Si j’étais directrice d’une entreprise qui fabrique ces produits-là, je ne fermerais pas l’œil de la nuit, je me dirais : « Mais bon sang ! Je suis en train de filer le cancer ou des possibilités de cancer à combien d’êtres humains ? » Et je ferais tout pour que l’on change les composants. Parce qu’en plus, il y a des solutions, on le sait ; tout ça, c’est simplement pour faire des économies. Le manque de scrupules, le déni me mettent en colère. Un autre exemple dont je me souviens : il y a quelque temps, on disait que les biberons qui étaient stérilisés dans les maternités l’étaient avec un gaz hautement toxique. Il y a des gens qui savent, qui soit se taisent, soit prennent le risque d’être virés, et cela peut durer des années. Et pendant ce temps-là, des générations vont avoir des perturbateurs endocriniens, des cancers. Qu’on veuille faire des économies, pourquoi pas, mais que cela se fasse au détriment d’une génération, c’est complètement incompréhensible pour moi. Et surtout, je ne comprends pas comment ces gens peuvent dormir sereinement.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Newsletter

Restez au courant des nouvelles parutions de
Psychologie Positive