| Publié le 7 décembre 2021

La fierté selon Alex Thomson

La fierté selon Alex Thomson

1 min de lecture La grammaire des émotions est universelle. Selon le psychologue Paul Ekman, un petit nombre d’entre elles peuvent rendre compte de l’expérience d’un être humain, quelle que soit sa culture. Pour le skipper Alex Thomson, habitué des courses en solitaire, n'oublie pas que rien ne serait possible sans l'équipe qui l'accompagne. Il évoque ici la fierté de la réussite collective.

Lorsque je repense aux vingt dernières années et que je contemple ce que nous avons réalisé en tant qu’équipe, j’éprouve une grande fierté. Récemment, un journaliste m’a fait remarquer que je disais souvent “nous” lorsque notre entretien portait sur les succès, les victoires. C’est parce que je suis convaincu que nos plus grandes fiertés sont celles que nous ressentons lorsque nous remportons des victoires collectives. Parfois, il est difficile d’être fier de soi. Nous autres Britanniques avons tendance à éprouver de l’embarras si nous avons l’impression de fanfaronner à propos de nos succès. Nous valorisons la modestie. Et pourtant, lorsqu’il s’agit d’une réussite collective, il n’y a plus aucune honte à ressentir une immense fierté. Il est intéressant de constater que la plupart des gens considèrent la course au large comme un sport individuel, alors qu’en fait il s’agit en grande partie d’un sport d’équipe. Chaque membre a joué son rôle et, lorsque nous réussissons ce que nous avons entrepris, je suis fier de nous tous.

/Interview complète à retrouver dans notre n°34/

Propos recueillis par Tifaine Cicéron // Photos : Lloyd Images

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Newsletter

Restez au courant des nouvelles parutions de
Psychologie Positive