| Publié le 16 mars 2018

La surprise selon Martin Winckler

La surprise selon Martin Winckler

2 min de lecture Je suis curieux de tout. Dès que j’entends parler d’une histoire incroyable par exemple, ça me surprend et ça me ravit.

Je suis très ouvert à tout ce qui est progrès technologique et en même temps je suis très sceptique, c’est-à-dire que je sais que quand on annonce un progrès technologique, la mise en application dans la vie peut demander dix ans ou quinze ans.
Mais, par exemple, un truc qui m’a beaucoup surpris et auquel je ne croyais pas du tout, c’était quand je lisais, il y a une dizaine d’années, que l’avenir de l’électronique et de la communication, c’était le téléphone, qu’on ferait tout avec son téléphone… Je n’y croyais pas parce qu’il n’y avait pas d’écran tactile à l’époque, je ne connaissais pas cette technologie. Quand l’écran tactile est apparu, on a effectivement pu tout faire avec son mobile. Moi, j’ai un téléphone, une tablette, un ordinateur de bureau avec deux écrans, un ordinateur portable… et maintenant avec mon téléphone, je peux même commander les programmes que je regarde à la télé. Donc je suis assez sceptique, mais quand quelque chose me contredit, je suis surpris et je suis heureux. Surtout quand il s’agit comme dans cet exemple de quelque chose qui change votre vie de manière positive en donnant plus de possibilités. J’étais surpris aussi de voir grandir mes enfants. Quand ils disaient des choses ou qu’ils avaient des attitudes que je trouvais merveilleuses ou qui me rendaient heureux. Je suis prêt à être surpris, j’aime ça. J’aime la surprise dans la fiction aussi, j’adore les histoires où on me raconte un truc que je n’avais pas prévu.

Propos recueillis par Sophie Behr et Iris Cazaubon // Photos : © Claude Gassian (2016)

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Newsletter

Restez au courant des nouvelles parutions de
Psychologie Positive