| Publié le 28 septembre 2019

Le bureau idéal

Le bureau idéal

6 min de lecture Lumière du jour entrant à flots, plantes, bureaux ouverts, mais aussi fermés – il y a de nombreuses façons d’aménager votre lieu de travail de manière à être plus productif, et surtout à vous y sentir plus heureux.

Nous savons depuis longtemps que nous sommes plus heureux au travail lorsque nous recevons régulièrement des compliments, que notre job est utile, inspirant et porteur de défis, et que nous percevons un bon salaire. Selon la grande étude sur le bonheur de l’université de Louvain en Belgique (2014), nous partons également en sifflotant au travail lorsque nous nous y sentons autonomes, que nous y avons des possibilités de faire carrière et sommes autorisés à y commettre des erreurs. Mais il y a encore un aspect important qui contribue à notre plaisir au travail : des locaux sains et agréables.

TRAVAILLER DEBOUT

L’université de Twente, aux Pays-Bas, a mis en parallèle un grand nombre d’études visant à déterminer quel serait l’environnement de travail le plus stimulant. À partir de là, les chercheurs ont déduit différents facteurs ayant une influence positive sur les performances individuelles, le taux d’énergie, la santé et le sentiment de bonheur, la vigilance et la motivation. Ces facteurs sont entre autres les suivants : une alimentation saine, l’offre de leçowns de yoga ou de méditation de pleine conscience au travail, la présence d’éléments naturels, comme des plantes, l’incitation à bouger davantage grâce à des bureaux où l’on peut se tenir debout, un bon éclairage et pas trop de bruit.

Est-il possible, sur la base de ces facteurs, de créer un bureau idéal dans lequel les salariés peuvent donner le meilleur d’eux-mêmes ? Le studio de design D/DOCK à Amsterdam s’est attelé à la tâche et a élaboré le concept d’Healing Office (le bureau bénéfique). Il s’agit d’une forme de design basée sur des preuves, et comportant des éléments qui contribuent de façon scientifiquement prouvée au bonheur et à la bonne santé des employés. Ainsi, manger sainement au travail améliore la mémoire, facilite l’apprentissage et augmente la productivité, tandis que davantage d’activité physique améliore les capacités cognitives et stimule la créativité.

Anicee Bauer est psychologue environnementale chez D/DOCK. « Dans ce modèle, vous pouvez par exemple opter pour une structure ouverte si vous devez beaucoup coopérer avec les autres, mais aussi vous mettre en retrait si votre travail requiert une grande concentration, explique-t-elle. Le concept prévoit aussi une diversité de meubles, de matériaux et de couleurs, et la présence de la nature. »

RECHARGEZ PLUS VITE VOS BATTERIES

Chez Macaw, une entreprise d’informatique qui a adopté le concept en 2017, Anicee Bauer a procédé à des recherches sur les effets de l’Healing Office. Elle a ainsi mesuré, avant et après l’introduction du concept, les différences objectives comme le nombre de plantes, le taux de CO2 dans l’air, l’acoustique, la température, la présence de lumière du jour, un service de restauration sain et la diversité de l’aménagement. Elle a en outre mesuré les différences subjectives au moyen de questionnaires. Que pensaient les employés de leur environnement de travail avant et après l’introduction
de ce concept ? Quel effet cela avait-il sur eux-mêmes et sur leur travail ?

Même si une différence claire n’a pas été enregistrée sur tous les points, le nouvel environnement apportait davantage d’inspiration et donnait un sentiment de confort et de fierté. Les employés se sont également déclarés 40 % moins stressés et se sentaient plus énergiques.

La psychologue explique : « Ils indiquaient être toujours fatigués après une journée de travail, mais pouvoir se détendre et recharger leurs batteries plus facilement depuis le réaménagement. » Le nouvel environnement
et le design des bureaux incitaient à davantage de mouvement, à une attitude corporelle plus active
et à plus de contacts personnels avec les collègues. Beaucoup de salariés se sentaient également plus inspirés et plus productifs.

Mais, selon Anicee Bauer, même si votre bureau ne prévoit pas ce genre d’aménagement stimulateur de bonheur, vous pouvez vous-même prendre les choses en main. « Ouvrez une fenêtre, remontez les stores dès que le soleil est parti, faites une promenade entre collègues pendant le déjeuner et buvez suffisamment d’eau. Si vous sentez votre productivité faiblir, faites une sieste éclair. Apportez une jolie lampe et une plante, une cible à fléchettes ou un minigolf pour jouer ensemble pendant de courtes pauses. Et confectionnez un tableau à souvenirs : un panneau d’affichage sur lequel vous pouvez partager des choses avec vos collègues, comme des photos, des maximes et des recettes. Pour susciter un sentiment positif. » //

Sources, entre autres : P. Harris, “We the people (…)”, Journal of Brand Management, 2007 / L. Bormans, et collègues, Veel geluk. Het grote geluksonderzoek, Lannoo, 2014 / E. C. Nelson et collègues, The healthy office revolution (…), 2017 / M. C. Davis et collègues, “The physical environment of the office (…)”, International review of industrial and organizational psychology, 2011.
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Newsletter

Restez au courant des nouvelles parutions de
Psychologie Positive