| Publié le 27 janvier 2020

Même les bébés compatissent

Même les bébés compatissent

1 min de lecture Les bébés sont plus malins sur le plan social qu’on ne le pensait jusqu’à présent, a montré une étude israélienne.

Des enfants de 5 à 9 mois ont ainsi regardé une vidéo dans laquelle un rectangle jaune montant une pente rencontrait un cercle bleu au regard aimable. Les figures géométriques étaient visiblement joyeuses. Dans une deuxième vidéo, le cercle se transformait en peste. Quand un rectangle gravissait la pente, le méchant cercle le repoussait brutalement. Le rectangle pleurait et, vaincu, il faisait demi-tour.

Lorsque ensuite les bébés pouvaient choisir sur un plateau une vraie figurine pour jouer, 80 % d’entre eux optaient pour la figurine harcelée. Quand les figures géométriques étaient heureuses ou chagrinées sans raison, les bébés n’avaient pas de préférence. Selon les chercheurs, cela indiquerait que les bébés ne sont pas seulement plus sensibles aux émotions des autres, mais qu’ils sentent également qui mérite le plus d’empathie.

Une étude précédente avait déjà montré que les bébés ont un sens de l’équité inné et qu’ils font naturellement la différence entre le bien et le mal. On peut à présent y ajouter l’empathie.

“Babies display empathy for victims as early as 6 months”, British Journal of Psychology, 2019.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Newsletter

Restez au courant des nouvelles parutions de
Psychologie Positive