Psychologie

Exploration de la méthode EMDR

L’EMDR, et non EDMR, acronyme pour “Eye Movement Desensitization and Reprocessing”, est une forme innovante de psychothérapie principalement utilisée pour traiter les symptômes associés aux traumatismes psychologiques. Cette méthode suscite un intérêt croissant dans le monde thérapeutique grâce à son approche unique qui implique des mouvements oculaires pour faciliter la retraitement des mémoires douloureuses. Voyons quels sont le fonctionnement et l’efficacité de cette pratique clinique.

  • L’EMDR est une thérapie qui vise à guérir les traumatismes et les événements douloureux par des mouvements oculaires de droite à gauche.
  • L’EMDR signifie en anglais Eye Movement Desensibilisation and Reprocessing.
  • Cette thérapie a été conçue en 1987 aux Etats-Unis par Francine Shapiro.
  • L’EMDR a été importée en France en 1994.
  • L’efficacité de l’EMDR a été validée par la Haute Autorité de Santé en 2007, par l’OMS en 2013, et par l’Inserm en 2015.
  • L’EMDR est indiquée pour les personnes ayant vécu un événement traumatisant.
  • Le nombre et la fréquence des séances varient en fonction des patients et de la nature des troubles.
  • Le tarif d’une séance d’EMDR se situe généralement entre 50 et 100 €.
  • Les thérapeutes spécialistes de l’EMDR sont membres reconnus par EMDR-France.
  • La thérapie peut être pratiquée soi-même, avec parfois des résultats rapides.
  • Les personnes ayant des problèmes psychiatriques et psychotiques sont généralement déconseillées pour cette méthode.

Qu’est-ce que l’EMDR exactement ?

Découverte et développée par Dr Francine Shapiro dans les années 1980, l’EMDR est initialement conçue pour soulager les personnes souffrant de l’état de stress post-traumatique (ESPT). Il ne faut pas faire l’erreur de parler d’EDMR. La base de cette méthode repose sur la théorie selon laquelle les mouvements oculaires peuvent diminuer l’intensité des émotions associées à des souvenirs traumatisants. Au cours de séances structurées, le thérapeute guide le patient à revisiter ces événements traumatisants tout en effectuant spécifiques mouvements des yeux, ce qui aurait pour effet de modifier la manière dont ces souvenirs sont stockés dans le cerveau, réduisant ainsi leur impact négatif.

Le déroulement d’une séance d’EMDR

Omniprésente dans le champ de la psychothérapie moderne, une session typique d’EMDR commence par l’établissement d’une relation de confiance entre le thérapeute et le patient. Le professionnel cherche ensuite à identifier les souvenirs traumatisants spécifiques à retraiter. Durant la phase de traitement, le patient se concentre sur cette mémoire précise tout en suivant du regard les mouvements de main du thérapeute. Ce processus peut également inclure des taps ou des sons bilatéraux. Ces stimuli externes contribueraient à stimuler un processus intrapsychique nommé « reprocessing », aidant l’esprit à transformer les souvenirs pénibles en souvenirs moins chargés émotionnellement.

Lire  Stratégies efficaces pour déstabiliser un pervers narcissique

L’efficacité manifeste de la méthode EMDR

Selon diverses études, l’efficacité de l’EMDR dans la gestion des troubles liés au trauma est significative. Les recherches montrent que cette technique permet non seulement de réduire rapidement les symptômes de l’ESPT chez de nombreux patients mais aussi d’améliorer leur qualité de vie de manière considérable. Plus encore, l’EMDR est appliquée avec succès dans le traitement d’autres troubles psychologiques comme l’anxiété, la dépression et certaines phobies, illustrant ainsi sa versatilité et son ample application possible au sein des pratiques de psychothérapie.

Application au-delà du trauma

Bien que principalement reconnue pour son utilité dans le cadre de l’ESPT, la portée de l’EMDR s’étend désormais à d’autres domaines de la santé mentale. Des praticiens ont observé des résultats positifs chez des patients présentant diverses formes d’anxiété, d’affections liées à des habitudes compulsives, et même chez certains cas de dépressions. Par la reconfiguration des associations neuronales reliées aux expériences négatives, la méthode permet d’atténuer l’intensité émotionnelle rond ces expériences et facilitant une meilleure adaptation psychologique.

Réflexions finales sur l’impact de l’EMDR en psychothérapie

L’impact de l’EMDR dans le domaine de la psychothérapie continue de croître, soutenu par des témoignages cliniques et des validations scientifiques successives. À mesure que notre compréhension des mécanismes sous-jacents à cette méthode s’améliore, elle gagne en crédibilité et en utilisation pratique. Les professionnels enrichissent constamment leur pratique de nouvelles stratégies basées sur l’EMDR, attestant de son potentiel révolutionnaire dans le traitement des souffrances psychologiques.

Une reconnaissance mondiale accrue

Aujourd’hui, l’EMDR est reconnue internationalement et intégrée dans les lignes directrices de traitement de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour les troubles stressants et traumatisants. Son inclusion indique une large acceptation de son efficacité et une recommandation pour son usage. En conséquence, l’adoption de l’EMDR par les thérapeutes du monde entier semble destinée à s’élargir, continuant à offrir une alternative validée et puissante aux méthodes conventionnelles de traitement des troubles mentaux.