| Publié le 19 février 2019

Pourquoi nos premiers souvenirs sont-ils souvent faux ?

Pourquoi nos premiers souvenirs sont-ils souvent faux ?

1 min de lecture Vous pensez vous souvenir d’un événement survenu quand vous aviez 2 ans ?

Vous avez tort, et vous n’êtes pas un cas à part. Un groupe de psychologues britanniques a mené une enquête auprès de 6 600 personnes qui devaient décrire leur premier souvenir. Presque 40 % des participants affirmaient avoir un souvenir qui remontait à leurs 2 ou même leur 1 an. Ce qui est impossible, d’après les scientifiques : notre mémoire ne se met à enregistrer des souvenirs qu’à partir de 3,5 ans environ.

Alors, pourquoi nous trompons-nous ? Parce que nous avons tendance à garder en mémoire des fragments de souvenirs – une poussette, par exemple – et de construire à partir de là des souvenirs entiers – comme une promenade dans cette même poussette. Sans oublier les informations tirées des photos et des histoires de famille, qui s’assemblent pour créer des images ressemblant à un véritable souvenir.

“Fictional first memories”, Psychological Science, 2018.
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Newsletter

Restez au courant des nouvelles parutions de
Psychologie Positive