| Publié le 18 novembre 2019

Une vie saine ? Ayez un but qui vous dépasse

Une vie saine ? Ayez un but qui vous dépasse

3 min de lecture Vous voulez vivre cet automne plus sainement ? Votre chance d’y parvenir sera plus grande si vous visez un objectif dénué d’égoïsme. Yoona Kang, psychologue et chercheuse à l’université de Pennsylvanie, a effectué des recherches à ce sujet. Elle répond à quelques questions.

Pourquoi ces recherches ?

Nous devons faire quotidiennement toutes sortes de choix qui influent sur notre santé : est-ce que je prends le vélo ou la voiture ? Vais-je regarder la télévision ou me rendre à la salle de sport ? On sait depuis longtemps déjà que les personnes qui ont un but dans leur vie optent plus souvent pour ce qui est sain. Mais le mécanisme qui le sous-tend n’avait pas encore été éclairci.

Comment avez-vous procédé ?

Pour étudier si les sujets d’expérience avaient un but dans leur vie, on leur a demandé de réagir à des affirmations telles que : « J’aime avoir des projets d’avenir et je fais tous mes efforts pour les réaliser » et « J’ai une idée claire de la direction que je veux prendre et je sais où je veux aller dans ma vie. » On leur a ensuite dispensé des conseils sains, comme : « Prenez l’habitude de prendre l’escalier plutôt que l’ascenseur » et « Essayez des loisirs agréables et actifs, comme la natation ou le patin à roulettes. » Entre-temps, on cartographiait leur activité cérébrale.

Et qu’en est-il ressorti ?

Quand les personnes doivent opter entre “santé” et “facilité”, cela génère un conflit et les zones du cerveau chargées du traitement des conflits sont activées. Les personnes ayant un but dans leur vie présentaient moins d’activité dans ces “zones de conflit”. Elles montraient moins de réticence à faire un choix sain. C’était plus facile pour elles.

La nature de l’objectif est-elle importante ?

Nous ne l’avons pas étudié, mais c’est une question intéressante. Certaines personnes ont pour but de bien élever leurs enfants, d’autres de faire carrière. Des études précédentes montrent que les objectifs qui vous transcendent – par exemple lorsque vous voulez faire quelque chose pour quelqu’un d’autre – conduisent plus souvent à des choix sains que les objectifs axés sur votre personne, comme gagner beaucoup d’argent. Si vous n’avez pas d’objectif clair, vous pouvez en créer un.

Essayez de vous imaginer donnant le meilleur de vous-même, et pensez aux domaines de votre vie qui comptent pour vous. Tentez à présent de combiner les deux : comment être la meilleure version de vous-même dans ces domaines importants ? 

“Purpose in life and conflict-related neural responses during health decision-making”, Health Psychology, vol. 38, 2019.
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Newsletter

Restez au courant des nouvelles parutions de
Psychologie Positive