| Publié le 9 octobre 2019

Vous êtes (aussi) ce que vous vivez

Vous êtes (aussi) ce que vous vivez

2 min de lecture Même si notre personnalité est en grande partie innée et change peu une fois l’adolescence passée, les expériences que nous vivons la façonnent.

Dans une étude de longue durée menée par Jeroen Borghuis, chercheur en sciences sociales aux Pays-Bas, 2 230 adolescents et 480 mères ont rempli pendant sept ans des questionnaires portant sur leurs émotions quotidiennes et leurs expériences sociales.

Quel type d’expérience affecte la personnalité ?

« Les expériences positives semblent faire “grandir” la personnalité – c’est en tout cas le cas pour les mères de notre étude. Par exemple, celles qui avaient une bonne relation avec leur compagnon et leurs enfants devenaient, au fil du temps, plus consciencieuses, plus extraverties, plus aimables et plus stables émotionnellement. »

Et si l’on vit des choses difficiles ?

« Si les jeunes sont souvent en colère ou tristes, ils deviennent plus instables émotionnellement. Et perdre cette stabilité au fil des ans, c’est courir un plus grand risque de ressentir des émotions négatives. C’est un cercle vicieux. Les événements difficiles peuvent nous travailler pendant longtemps – parce qu’ils influencent notre personnalité. »

Il faut donc rechercher les expériences positives ?

« Oui. Essayez d’avoir le plus d’interactions positives possible, et d’éviter les disputes au maximum. Ce n’est pas juste agréable : ça a aussi des conséquences positives pour le développement de votre personnalité à long terme. »

“Personality trait development in the context of daily experiences and close social relationships”, thèse, université de Tilbourg, 2019.
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Newsletter

Restez au courant des nouvelles parutions de
Psychologie Positive