Psychologie, Travail

Le monotâche : une meilleure approche pour maximiser sa productivité

Alors que tout va de plus en plus vite, il peut être tentant et même parfois nécessaire d’essayer de réaliser plusieurs tâches à la fois. Cette habitude, appelée multitasking ou multitâche, peut sembler efficace sur le moment, mais des recherches montrent qu’elle a en réalité des effets négatifs sur notre productivité, notre concentration et notre bien-être. A l’inverse, pratiquer le monotâche ou mono tâche – c’est-à-dire se concentrer sur une seule tâche à la fois – permettrait d’améliorer notre performance ainsi que notre satisfaction au travail.

en bref

  • Un consensus scientifique reconnaît les méfaits du multitâche.
  • Le cerveau humain n’est pas capable de réaliser plusieurs tâches simultanément mais les exécute séquentiellement, donnant l’illusion du multitâche.
  • Le multitâche augmente la consommation de ressources cérébrales, réduit la qualité du travail et le bien-être.
  • La productivité et la performance diminuent lors de la réalisation de multiples tâches en même temps.
  • La pratique du multitâche peut réduire la productivité jusqu’à 40% et augmenter le nombre d’erreurs.
  • L’utilisation du téléphone portable en multitâche, notamment en conduisant ou en traversant la rue, augmente le risque d’accidents.
  • Le multitâche accroît le stress et réduit l’énergie, affectant négativement la créativité et pouvant contribuer à la dépression.
  • Il engendre une gêne intellectuelle et émotionnelle, réduisant la capacité d’analyse et de compréhension.
  • La pratique du multitâche peut mener à l’isolement et avoir un impact négatif sur les relations interpersonnelles.
  • Le multitâche affecte la mémoire immédiate et à long terme, et peut même endommager le cerveau et sa capacité à apprendre.
  • Selon des études, le multitâche pourrait régresser le QI et éteindre la créativité.

Alors, que faire ?  Renouer avec la puissance du “monotâche”, en se concentrant sur une seule activité à la fois. Voici quelques conseils pour y arriver :

Organisez votre journée en blocs dédiés à des tâches spécifiques. Fermez tous les canaux de distraction potentiels (e-mails, réseaux sociaux, etc.) et fixez des moments précis pour y répondre.

Soyez conscient de vos propres tentations à vous interrompre vous-même. Inspirez profondément et reconcentrez-vous sur votre tâche en cours dès que l’envie de faire autre chose vous prend.

Notez les pensées parasites sur un bout de papier. Cela vous permettra de les évacuer temporairement, en toute sérénité.

Si votre esprit vagabonde à nouveau, faites une pause de quelques minutes pour respirer calmement. Cette “remise à zéro” éliminera le stress et vous aidera à vous re-focaliser.

En cas d’urgence imprévue, notez où vous en étiez afin de pouvoir reprendre facilement le fil de votre travail.

Récompensez-vous après un effort soutenu de concentration. Ce renforcement positif ancrera durablement votre nouvelle habitude vertueuse.

Pour les tâches très routinières, le multitâche peut rester acceptable si elles sont bien maîtrisées. Mais conservez votre pleine attention pour les activités plus exigeantes.

En renonçant progressivement au multitâche frénétique, vous gagnerez en efficacité, en sérénité, et profiterez pleinement des bienfaits d’une concentration retrouvée.

Les désavantages du multitache

Pourquoi le fait de faire plusieurs choses en même temps serait-il inefficace, voire néfaste ? Plusieurs raisons peuvent être avancées pour expliquer ce phénomène.

Une hausse du stress et de la fatigue

Lorsque nous effectuons plusieurs tâches simultanément, notre cerveau doit constamment alterner entre ces différentes activités, faisant appel à des ressources cognitives limitées. Cela engendre un stress et une fatigue mentale qui affectent tant notre santé que notre efficacité au travail.

Vers une baisse de la qualité et de la vitesse d’exécution

En se consacrant à plusieurs tâches à la fois, on répartit son attention et ses efforts et augmente ainsi les risques d’erreur et de mauvaise compréhension. De plus, le multitasking oblige à sans cesse reprendre et délaisser les différentes tâches, ce qui ralentit notre progression dans chacune d’entre elles.

Lire  10 signes évidents que tu plais à un homme

Une difficulté accrue à se concentrer

Les interruptions constantes liées au multitâche ont également un impact négatif sur notre concentration : lorsqu’on revient à une tâche après avoir été interrompu, il faut du temps pour retrouver son niveau de concentration initial. Cela nuit non seulement à l’efficacité, mais aussi à la créativité et à la réflexion approfondie dont certaines tâches peuvent nécessiter.

Le monotâche : une alternative bénéfique

Face à ces constats, adopter une stratégie de monotâche ou mono tâche semble être une option judicieuse pour améliorer sa productivité et son bien-être au travail. Concrètement, cela signifie s’attacher à réaliser une seule tâche à la fois, en faisant abstraction des distractions et des autres activités en attente. Voici quelques raisons pour lesquelles le monotâche présente des avantages certains par rapport au multitâche :

Un meilleur contrôle du stress et de la fatigue

En ne se concentrant que sur une tâche, on évite à notre cerveau d’avoir à gérer plusieurs actions en simultané. On préserve ainsi nos ressources cognitives et on limite la fatigue mentale, permettant de mieux gérer notre stress et de favoriser notre bien-être.

Une qualité et une rapidité d’exécution optimisées

Le fait de focaliser son attention sur une seule tâche permet de fournir un travail de meilleure qualité, en limitant les risques d’erreur ou d’incompréhension. De plus, en se consacrant pleinement à cette unique activité, on peut progresser plus rapidement dans son exécution.

Amélioration de la concentration

Grâce au monotâche, on favorise un état de concentration optimale, ce qui facilite la réflexion et la créativité. On est ainsi mieux à même de trouver des solutions innovantes et pertinentes aux problèmes rencontrés.

Comment adopter le monotâche au quotidien

Passer du multitache au monotâche peut s’avérer délicat, surtout lorsqu’on a pris l’habitude de jongler entre différentes activités. Voici quelques conseils pour vous aider à mettre en place une approche monotâche :

Faire une liste de priorités

Afin de ne pas se disperser, il est important d’établir une liste de tâches par ordre de priorité. Ceci permet de savoir sur quoi se concentrer en premier lieu et évite de perdre du temps à hésiter entre plusieurs activités.

Déterminer un temps dédié à chaque tâche

Pour faciliter la transition vers le monotâche, il peut être utile de définir des plages horaires dédiées à chaque activité. Cela permet de se créer un cadre structuré et de se mettre plus facilement dans une démarche de concentration sur une seule tâche.

Minimiser les distractions

Pour réussir à se concentrer sur une seule tâche, il est capital d’éliminer au maximum les sources de distraction potentielle : fermer sa boîte mail, couper les notifications des réseaux sociaux, éteindre son téléphone, etc. sont autant de mesures qui favorisent un environnement propice à la mise en pratique du monotâche.

Vers un meilleur équilibre entre multitâche et monotâche

Même si le monotâche présente de nombreux avantages pour notre productivité et notre bien-être, il n’est pas toujours possible de l’adopter à 100% dans notre vie professionnelle. En effet, certaines situations nécessitent une capacité à gérer plusieurs choses en même temps, comme lorsqu’on doit jongler entre différentes réunions ou répondre rapidement à des sollicitations urgentes.

Il est donc essentiel de trouver un bon équilibre entre monotâche et multitâche, en privilégiant autant que possible le premier, tout en restant flexible face aux imprévus. Cette approche permet ainsi de tirer profit des bénéfices du monotâche, sans pour autant se couper de la réalité et des exigences du monde professionnel moderne.