| Publié le 17 juillet 2019

Cinq chiffres étonnants sur les relations mère-fille

Cinq chiffres étonnants sur les relations mère-fille

2 min de lecture Les relations mère-fille peuvent parfois être tumultueuses. Pourquoi le lien avec votre mère coule de source tout en étant compliqué ? Voici cinq chiffres qui vous étonneront peut-être sur ces relations si particulières.

• Les mères offrent davantage de soutien à leurs filles qu’à leurs fils quand elles ont atteint l’âge adulte, selon une étude néerlandaise. Elles aident plus souvent leurs filles dans leur foyer, leur demandent plus régulièrement de leurs nouvelles et sont plus fréquemment en contact.

M. Kalmijn, “How mothers allocate support among adult children. Evidence from a multiactor survey”, The Journals of gerontology Series B: Psychological Sciences and Social Sciences, 2013.

• Votre fille adulte semble-t-elle indifférente à ce que vous vivez ? Vous n’êtes pas seule ! En effet, d’après une étude, les filles de 20 ans s’attardent peu sur le fait qu’elles pourraient apporter un soutien émotionnel à leur mère.

K. Bojczyk, “Mothers’ and their adult daughters’ perceptions of their relationship”, Journal of family issues, 2010.

• 75 % des mères ayant plusieurs enfants ont avec l’un d’entre eux un lien affectif plus fort, a montré une étude effectuée auprès de 381 mères. C’est souvent avec une fille. Mais les mères ont également davantage de conflits avec leurs filles qu’avec leurs fils.

J. Suitor et collègues, “My pride and joy? Predicting favoritism and disfavoritism in mother-adult child relations”, Journal of marriage and family, 2016.

• Environ une mère américaine sur dix n’a plus de contact avec au moins un de ses enfants adultes. La cause en est souvent un conflit quant aux normes et aux valeurs. Le lien est aussi plus souvent brisé avec leurs filles qu’avec leurs fils.

M. Gilligan, “Estrangement between mothers and adult children. The role of norms and values”, Journal of marriage and family, 2015.

• Les mères et les filles plus facilement capables de passer outre leurs émotions ont une meilleure relation que celles qui y parviennent moins bien.

J. Lougheed et collègues, “Socioemotional flexibility in mother-daughter dyads. Riding the emotional rollercoaster across positive and negative contexts”, Emotion, 2016.
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Newsletter

Restez au courant des nouvelles parutions de
Psychologie Positive