| Publié le 31 juillet 2018

Donner vie à un personnage de roman

Donner vie à un personnage de roman

3 min de lecture Les grands romans ne seraient rien sans leurs personnages. Votre projet d’écriture, aussi bien écrit et ficelé soit-il, perdra son impact si le lecteur peine à l’identifier ou à s’attacher à vos personnages. L’enjeu est donc de construire des personnages vraisemblables, à la fois complexes et crédibles.

Remplissez cette fiche d’identité romanesque pour donner vie, ou étoffer, les personnages principaux de votre fiction. (Vous pouvez, si vous trouvez cela plus pratique, imprimer ou recopier cette fiche dans un de vos carnets).

 

Veillez à la cohérence. Il faut que les qualités et les défauts de votre personnage soient complémentaires et qu’ils aillent ensemble, afin de composer une personnalité réaliste. Assurez-vous également que la partie relative à ses caractéristiques extérieures reflète bien sa personnalité : il faut par exemple que ses manies ou sa manière de s’habiller témoigne de son caractère – votre personnage est systématiquement très en avance et il se ronge les ongles car il est d’un naturel anxieux !

N’hésitez pas à grossir le trait : partez sur un ou deux traits de caractère très marqués. N’oubliez pas que cette “fiche d’identité” est le point de départ de votre personnage au début de votre histoire. Vous aurez ensuite tout votre récit pour faire évoluer votre personnage et pour qu’il révèle finalement toute sa complexité…

Ne négligez pas les défauts : évitez l’écueil du héros parfait auquel aucun lecteur ne s’identifie. Les failles et les aspérités participent au caractère réaliste de votre personnage. De plus, elles ouvrent de nombreuses possibilités sur le plan romanesque. “Une petite brune rencontre un grand blond”, ça manque de profondeur : mais, “une petite brune très émotive rencontre un grand blond excessivement timide”, et c’est déjà le début de la fiction…

Imaginez-vous votre personnage : si vous avez du mal à vous représenter votre personnage et à lui donner vie, vous pouvez lui donner les traits d’un acteur connu ou de l’une de vos connaissances. Cela vous aidera à le rendre concret dans votre esprit au moment d’écrire.

Un dernier conseil avant de passer à la pratique… Veillez toujours à la cohérence de votre récit avec la psychologie de votre personnage : par exemple, il ne faut pas que votre personnage très timide se mette, sans aucune explication, à apprécier une situation dans laquelle il doit s’exprimer en public… Pensez à votre personnage à chaque étape de l’écriture. Ne vous demandez plus ce que vous feriez dans une pareille situation ou ce que cela vous évoque, mais demandez-vous toujours ce que votre personnage ferait. Il faut que le personnage prenne le pas sur l’auteur.

 

Texte : Maud Ventura // Photos : Getty

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Newsletter

Restez au courant des nouvelles parutions de
Psychologie Positive