| Publié le 7 décembre 2021

La joie selon Philippe Delerm

La joie selon Philippe Delerm

1 min de lecture C’est dans les sensations presque imperceptibles de notre existence et les petites phrases de la vie courante que l’écrivain Philippe Delerm aime à débusquer la vie. Il évoque la puissance de la joie.

Le mot joie évoque pour moi l’idée d’un jaillissement, d’un mouvement qui va chercher quelque chose vers le haut. La joie a un côté spirituel, religieux : l’idée de vouloir quitter la terre pour jaillir vers le ciel, aller chercher dans l’au-delà. Je me souviens de l’avoir vraiment éprouvée à une époque lointaine où j’étais croyant – je suis devenu agnostique depuis – à l’écoute d’un morceau de Jean-Sébastien Bach. Mais aujourd’hui, le mot joie n’est plus tellement un mot pour moi ! Je lui préfère “allégresse”. C’est un mot qu’on emploie assez peu, un peu désuet, mais qui me plaît car il traduit bien cette espèce de sentiment de grande satisfaction qui survient tout à coup, par exemple un matin d’été, très tôt, à la campagne ou à la ville… Vous vous sentez bien, en accord avec tout ce qui se passe. C’est presque un sentiment physique.

/Interview complète à retrouver dans notre n°36/

Interview : Tifaine Cicéron – Photo : Hernance Triay

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Newsletter

Restez au courant des nouvelles parutions de
Psychologie Positive